ACCUEIL

Consignes aux
auteurs et coordonnateurs
Nos règles d'éthique
Auteurs : soumettez
votre article en ligne
Autres revues >>

Annales françaises de médecine d'urgence

2108-6524
Revue de la société française de médecine d'urgence
Vous êtes sur le site des articles parus entre 2011 et 2014 :
» Accédez aux articles parus depuis 2015 «
 

 ARTICLE VOL 2/5 - 2012  - pp.303-309  - doi:10.1007/s13341-012-0232-7
TITRE
Mise en place d’une filière de chirurgie ambulatoire en urgence

TITLE
Ambulatory surgery in emergency

RÉSUMÉ

En France, l’augmentation de la part des séjours en hospitalisation ambulatoire est un objectif de santé publique afin de réduire la durée des séjours hospitaliers. Nous rapportons ici la faisabilité de la mise en place d’une filière de chirurgie ambulatoire d’urgence au sein du service des urgences.

Une étude observationnelle prospective de cette activité a été conduite au sein de notre hôpital. Les caractéristiques des patients, le descriptif de l’acte chirurgical, la durée de séjour, les rappels téléphoniques et les réadmissions ont été colligés. Les résultats sont exprimés en médianes [interquartile 25–75 %].

De mai 2011 à avril 2012, nous avons inclus 70 patients consécutifs âgés de 34 ans. Les spécialités représentées étaient la chirurgie viscérale (56 %), l’orthopédie (37 %), la chirurgie maxillofaciale (4 %) et l’urologie (3 %). Parmi les 70 patients, 61 (87,2 %) sont restés dans la procédure ambulatoire sans aucune réadmission. Quatre patients (5,7 %) ont été exclus pour des suites chirurgicales complexes, 3 (4,2 %) pour absence d’accompagnant au moment de la sortie et 2 (2,8 %) pour nausées-vomissements. Le rappel téléphonique d’un patient a eu lieu pour analgésie insuffisante. La durée médiane de séjour a été de 11,2 [8,7–12,2] heures.

La mise en place d’une filière de chirurgie ambulatoire en urgence évitant une hospitalisation est possible après une formation auprès des anesthésistes, des chirurgiens et des urgentistes. Cette filière est compatible avec la prise en charge sûre des patients. Cette activité doit être envisagée dans le cadre des urgences et non plus exclue de principe.



ABSTRACT

In France, one of the major public health objectives is the increase of outpatient care in order to reduce hospital stay. This study reports the actual feasibility of setting up an ambulatory emergency surgery unit. Material and methods: A prospective observational study was conducted in our hospital. Patient’s characteristics, length of stay, patient’s phone calls, and readmission were colligated. Results are expressed in medians [interquartile 25–75%].

From May 2011 to April 2012, 70 consecutive patients were aged 34 (26–44). Represented specialties were visceral surgery (56%), orthopedic surgery (37%), maxillofacial surgery (4%), and urologic surgery (3%). Among these 70 patients, 61 (87.2%) stayed in the outpatient procedure without any readmission, 4 (5.7%) were excluded for complex surgical follow-ups, 3 (4.2%) for lack of accompanying person when discharged, and 2 (2.8%) for nausea and vomiting. A patient call was made for insufficient analgesia. The average length of stay was of 11.2 [8.7–12.2] hours.

The setting up of an ambulatory emergency surgery unit is possible after proper training of emergency care specialists, anesthesiologists, and surgeons. This activity is compatible with safe care of patients and must be considered as part of available emergency procedures and not as excluded by principle.



AUTEUR(S)
F. LE SACHÉ, A. BIRENBAUM, S. DELERME, F. KHIAMI, C. TRESALLET, O. LANGERON, Bruno RIOU

Reçu le 24 mai 2012.    Accepté le 23 juin 2012.

MOTS-CLÉS
Chirurgie, Ambulatoire, Urgences

KEYWORDS
Surgery, Ambulatory care, Emergency

LANGUE DE L'ARTICLE
Français

 PRIX
• Abonné (hors accès direct) : 34.95 €
• Non abonné : 34.95 €
|
|
--> Tous les articles sont dans un format PDF protégé par tatouage 
   
ACCÉDER A L'ARTICLE COMPLET  (504 Ko)



Mot de passe oublié ?

ABONNEZ-VOUS !

CONTACTS
Comité de
rédaction
Conditions
générales de vente

 English version >> 
made by WAW Lavoisier